Fondation Chirurgiens suisses en Ethiopie

Code de conduite

 CODE DE CONDUITE

Code de conduite

Fondamentaux

La fondation « Chirurgiens suisses en Ethiopie » répond strictement  aux statuts et règlement à des buts exclusivement non lucratifs selon l’article 80 ff du code civil.

Le conseil de fondation suit scrupuleusement les statuts et le règlement de la fondation  selon le  présent Code de conduite. Ce dernier contient les principes, les standards et la conduite légale à tenir  concernant les activités de la fondation. Ce code s’oriente selon les plus hautes normes de conduite, à la fois sociale, juridique et ethique et engage les parties prenantes au respect des accords et des standards nationaux et internationaux de l’aide humanitaire.

Il est le lien pour tous les adhérents des organes et des collaborateurs de la fondation. Conseillers, délégués et représentants de la fondation se doivent de respecter ce code et peuvent y être expressément astreints.

Crédibilité et intégrité

Tous les adhérents des organes de notre organisation, soit les collaborateurs, les conseillers, les délégués et les représentants de la fondation (décrits ci-après par les « parties prenantes ») se comportent en tout temps de façon correcte et responsable, en respectant l’éthique et les intérêts internes et externes de la fondation. Il en va de la crédibilité de notre organisme. Toute partie prenante est personnellement responsable de préserver sa crédibilité et  son intégrité. Cela ne peut être délégué à des tiers.

Un comportement éthique correct signifie en particulier :

Respect des règles et des normes juridiques

Chaque partie respecte les lois et les règles en vigueur ainsi que le règlement et les directives internes et externes de la fondation.

Indépendance

Chaque partie porte son propre jugement,  agit selon ses considérations mais ne se laisse en aucun cas guidé par des intérêts étrangers.

Impartialité et fair-play

Les décisions et les actes des parties prenantes se basent sur des critères objectifs et justifiables. Le contact entres les différentes parties et envers des tiers est respectueux, juste et partenarial.

Estime et préservation du droit et de la dignité des personnes et de la propriété

La fondation soutient le respect et l’imposition des lois et des prescriptions à la protection de l’être humain. Aucune discrimination, aucun harcèlement ni aucune exploitation de quelque manière ne seront tolérés. Toutes les parties protègent et font attention à la propriété intellectuelle de la fondation. Elles veillent et prennent garde également aux droits à la propriété de tiers.

 

Transparence et sincérité

La fondation respecte les règles de comptabilité selon le droit suisse. Dès 2015 les  comptes annuels et le rapport d’activité seront régi par les principes de « SWISS CAP PER  21 ».

Les parties concernées sont tenues de justifier les besoins des dépenses de la fondation d’une façon parfaitement claire. Nous nous engageons à une transparence concernant les recettes, les dépenses et le patrimoine.

 Transparence envers les donateurs

(Donateurs, sponsors, mécènes et protecteurs)

La fondation est tout à fait responsable envers les personnes qui donnent de l’argent.  Elle s’engage à utiliser exclusivement  les donations reçues pour les nécessiteux. Les frais administratifs sont réduits au minimum sans négliger la qualité d’un quelconque travail.

Le plus important, réaliser les objectifs de la fondation

Le but principal, Développer et  améliorer les soins médicaux prodigués la population éthiopienne. Ceci est réalisable grâce à l’engagement de chirurgiens, de médecins, de personnel opératoire, de physiothérapeutes et de personnel qualifié  suisses, ainsi qu’à la formation professionnelle complémentaire et continue du personnel local éthiopien. C’est notre « leitmotiv » et notre but.

Par ailleurs, les tâches et les activités, comme par exemple, la construction d’un nouvel hôpital et les événements de récolte de fonds, doivent être considérés comme des moyens d’arriver à notre but. Ils ne doivent pas mettre en péril les objectifs principaux de la fondation.

Professionnalisme, responsabilité et loyauté

Les parties prenantes agissent de manière professionnelle et responsable.  Professionnalisme implique d’agir efficacement,  d’anticiper et de trouver toujours les meilleures solutions tout en gardant à l’esprit les buts et les moyens de la fondation.

Chaque partie est responsable de se procurer les informations indispensables et utiles pour accomplir sa formation.

Mise en œuvre et dispositions finales

Le conseil de fondation est responsable du respect du code. On attend de chacun qu’il dénonce au président du conseil tout soupçon ou tout écart de conduite de ce code. Transgresser le code de conduite est passable de mesures disciplinaires pouvant amener à un retrait de poste ou à une démission du conseil de fondation.  Toute réclamation reste réservée.

Le conseil de fondation contrôle périodiquement le code de conduite et le réajuste si besoin est, en fonction des besoins publiques et de ses propres valeurs éthiques.

Ce code est accepté à l’unanimité et est désormais en vigueur.

Septembre 2015, le conseil de fondation

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.